Les hormones :
ce que vous ne saviez peut-être pas !


Les hormones ne sont pas n'importe quelles substances messagères - elles ont un impact majeur sur la santé mentale, physique et émotionnelle. Quel est le rôle des hormones ? Quelles hormones sont les plus importantes ? Que se passe-t-il si vous souffrez d’un dérèglement hormonal ? On répond à vos questions, simplement.


Saviez-vous que votre taux de testostérone peut influencer votre taux de vitamine D ? Ce n'est là qu'un exemple des nombreuses interactions entre les hormones et les processus de votre corps.


Les hormones contrôlent la libido, la faim, la fatigue, notre humeur et bien plus encore. Il semble souvent que nous soyons à la merci des fluctuations et des humeurs de nos hormones. Mais tout n’est pas perdu! Il existe des moyens pour les contrôler dans une certaine mesure, et éviter de manière naturelle un dérèglement hormonal - le régime alimentaire, l'hygiène du sommeil et l'exercice physique [1].


Les hormones, expliquez-nous !


Les hormones sont des messagers biochimiques qui pénètrent dans toutes les parties de notre corps par le biais de notre système sanguin. Il n'est donc pas surprenant qu'elles soient impliqués dans de nombreux processus différents dans notre corps. Entre autres, les hormones jouent un rôle dans [2] :

  • les processus de développement et de croissance
  • Processus métaboliques
  • Fonctionnalité sexuelle
  • Reproduction
  • Emotions et humeur

Où les hormones sont-elles produites ?


Notre corps produit des hormones dans les glandes endocrines. Les glandes libèrent alors les hormones dans le sang ou leur permettent d'agir directement sur les cellules voisines dans leur environnement immédiat.


Les glandes surrénales, le pancréas ainsi que les testicules et les ovaires sont des exemples bien connus de glandes endocrines [3].


Quel est le rôle des hormones ?


Il n'est pas possible de dire en termes généraux quel est le rôle des hormones, car leurs missions sont vastes et peuvent être très différentes. Afin de vous donner un aperçu rapide, nous avons résumé les principales hormones et leurs fonctions.


Hormones sexuelles : testostérone et œstrogène


L'œstrogène est connu sous le nom d'hormone féminine et la testostérone sous le nom d'hormone masculine : Cette catégorisation est due au fait que les femmes produisent généralement plus d'œstrogènes et les hommes plus de testostérone. Néanmoins, ces deux hormones jouent un rôle important dans l'organisme, que l’on soit femme ou homme.


Comme leur nom l'indique, ces hormones sont principalement responsables de la libido et de la reproduction. Lorsque les niveaux d'hormones dans votre corps baissent, votre désir disparaît également [4].


Les hormones féminines


Les œstrogènes ont d'autres fonctions dans le corps de la femme que la reproduction et sont principalement responsables du processus de développement de la fille à la femme. Ils fournissent entre autres [4] :


  • Poils des aisselles et du pubis
  • Formation d'acide lactique dans le vagin
  • Développement de la graisse dans certaines parties du corps (fesses / hanches)
  • Aspect de la peau

Les hormones masculines


La testostérone est principalement produite dans les testicules chez l'homme et dans les ovaires chez la femme. En général, la testostérone fait partie des androgènes, les hormones sexuelles mâles les plus importantes [5]. Comme l'œstrogène, la testostérone a plusieurs fonctions dans l'organisme [6] :


  • corps et poils pubiens
  • Chez l'homme, la production de sperme
  • Croissance et stabilité des os
  • Production de sang
  • Libido
  • Réduction de la graisse et développement musculaire

L’hormone du stress - cortisol


Lorsque les gens parlent de stress, ils parlent souvent aussi de cortisol. Cette hormone est libérée par votre corps dès que vous êtes dans une situation stressante. La libération de cette hormone du stress déclenche diverses réactions, par exemple [7] :


  • Le taux de glycémie augmente
  • Les inflammations du système immunitaire sont inhibées
  • La pression artérielle est maintenue
  • Approvisionnement en énergie

Le stress et la libération à court terme de cortisol peuvent être très utiles dans des situations dangereuses, par exemple, pour que le corps puisse réagir rapidement. Cependant, si votre corps est exposé à un stress constant, il a de nombreux effets potentiellement nocifs sur votre santé [8], [9]. 


L’hormone du bonheur - sérotonine


La sérotonine est une hormone et un neurotransmetteur (substance messagère dans le cerveau) qui vous rend heureux. Cela est dû au fait que la partie de votre cerveau responsable des émotions négatives est supprimée par la sérotonine. Avec un autre neurotransmetteur, la dopamine, la sérotonine agit contre la dépression, la tristesse et l'anxiété [10].


La sérotonine envoie également des signaux dans le corps, par exemple pour faire battre votre cœur, s'adresser aux muscles et déclencher des processus de pensée. Elle a également un effet important sur la température du corps et la digestion [8].


La sérotonine stimule également les parties du cerveau qui contrôlent votre rythme de sommeil et d'éveil. Une autre hormone qui, avec la sérotonine, est essentielle pour le sommeil est la mélatonine. 


L’hormone du sommeil - melatonine


Tandis que la sérotonine éclaircit l'humeur, la mélatonine donne sommeil. C'est surtout le soir que la concentration de cette hormone augmente et vous fait dormir. Mais ce n'est pas tout, car la mélatonine affecte également d'autres processus importants de l'organisme [11] :


  • Température du corps
  • Tension artérielle
  • la libération d'autres hormones
  • Système immunitaire

La formation de la mélatonine dans notre corps dépend fortement de la lumière. Vous êtes fatigué plus tôt en hiver qu'en été, car les jours sont plus courts. Et la lumière artificielle des smartphones et des ordinateurs portables peut vous tenir éveillé le soir car elle empêche votre cerveau de produire de la mélatonine [12].


L'hormone des câlins : l'ocytocine

Les hormones et leur rôle - hormone du câlin

 

L'ocytocine est libérée lorsque nous sommes proches d'autres personnes ou même d'animaux. L'hormone des câlins est libérée en grande quantité, surtout pendant les rapports sexuels [13]. Grâce à sa libération, vous vous détendez et vous vous sentez heureux. L'ocytocine fonctionne de concert avec un certain nombre d'autres hormones, dont la sérotonine, la dopamine et l'endorphine [10]. Les niveaux d'ocytocine sont particulièrement importants pour le lien parent-enfant [14].


L'ocytocine peut être libérée non seulement par contact physique, mais aussi par des activités sportives telles que la course à pied [13]. Il joue également un rôle important dans l'activité et la motilité du sperme [15], [16].


L’Insuline


L'hormone insuline fonctionne comme une clé : elle est responsable de l'ouverture des cellules du corps pour qu'elles puissent absorber le sucre du sang. Les cellules ont besoin de sucre ou de glucose pour être alimentées en énergie [17].


Vous connaissez probablement l'insuline principalement en relation avec le diabète sucré. Il se présente sous différentes formes, comme le diabète de type 1, de type 2 ou a{citation}, ou comme le diabète gestationnel.


Hormis quelques différences dans leur expression, toutes les formes de diabète sucré ont en commun le fait que le principe clé de l'insuline présente un problème : les cellules sont moins ouvertes, voire pas du tout, ce qui signifie que le sucre reste dans le sang et que le taux de sucre dans le sang augmente globalement. L'augmentation de ce taux de sucre dans le sang à long terme s'accompagne de nombreux problèmes de santé, comme la surdité ou la déficience visuelle. Elle peut également affecter les reins et augmenter le risque d'accidents vasculaires cérébraux [18].


Les Hormones thyroïdiennes


Elles comprennent plusieurs hormones qui sont produites dans la glande thyroïde et libérées à partir de celle-ci. En particulier, les deux hormones thyroxine (T4) et triiodothyronine (T3) influencent les processus qui régulent le développement, la croissance et le métabolisme du corps [19]. Plus précisément, la glande thyroïde et ses hormones sont impliquées dans les processus suivants :


  • Consommation d'énergie et température corporelle
  • l'activité des muscles, des nerfs, du cœur, de la circulation, du tube digestif
  • Le bien-être émotionnel
  • Sexualité
  • Développement physique et mental (en particulier chez les enfants)

La pertinence de la glande thyroïde devient évidente si elle a un fonctionnement excessif ou insuffisant - si elle entraîne un dérèglement hormonal. Une thyroïde peu active peut entraîner de l'apathie, une prise de poids, un manque d'entrain, une sensation de froid, de la constipation et une baisse générale des performances.

L'hyperthyroïdie peut se manifester par de la nervosité, une perte de poids, de la chaleur et de la diarrhée [20].

Dérèglement hormonal - quand les hormones apportent confusion à notre corps

Un dérèglement hormonal se traduit par des taux d'hormones trop bas ou trop élevés. Si une carence ou un excès du taux d’hormones se produit, elle peut entraîner des effets graves sur la santé. Les symptômes qui accompagnent un dérèglement hormonal sont divers et pas toujours faciles à interpréter.

Selon l’hormone concernée, les symptômes ressentis seront différents. Par exemple, le stress chronique peut augmenter de façon permanente le taux de cortisol, ce qui augmente le risque d'ostéoporose et est également considéré comme étant associé à la dépression. Si le taux de l'hormone du sommeil, la mélatonine, devient trop élevé ou trop bas, cela peut entraîner de l'insomnie. 

Un dérèglement hormonal peut aussi affecter les hormones sexuelles peuvent changer considérablement. Si les taux d’oestrogènes chez les femmes baissent trop avant la ménopause, les règles cesseront tôt et, dans le pire des cas, il y aura infertilité. Une carence en testostérone peut, entre autres, entraîner une diminution de la force musculaire et de la performance physique ainsi que la dysfonction érectile. 

Les hormones, en un coup d’oeil

Que sont les hormones ?

Les hormones sont des substances messagères qui remplissent de nombreuses tâches différentes dans l'organisme. Ils sont produits et libérés dans les glandes endocrines lorsque le corps réagit à une certaine situation.

 

Quel est le rôle rempli par les hormones ?

Chaque hormone a ses propres tâches importantes. Les hormones sexuelles, l'œstrogène et la testostérone, contrôlent entre autres la libido et la reproduction. En tant qu'hormone du stress, le cortisol met votre corps en alerte et peut devenir nocif en cas de stress constant. L'hormone du bonheur, la sérotonine, et l'hormone du sommeil, la mélatonine, régulent ensemble votre rythme de veille-sommeil. L'ocytocine joue un rôle important dans les câlins et, plus généralement, dans nos relations avec les autres personnes et les animaux. En outre, les hormones thyroïdiennes thyroxine et triiodothyronine sont essentielles pour de nombreuses fonctions vitales de l'organisme, telles que le métabolisme et les processus de croissance.

 

Sources

[1]     E. Wehr, S. Pilz, B. O. Boehm, W. März, und B. Obermayer-Pietsch, „Association of vitamin D status with serum androgen levels in men“, Clin. Endocrinol. (Oxf.), Bd. 73, Nr. 2, S. 243–248, Aug. 2010, doi: 10.1111/j.1365-2265.2009.03777.x.

[2]     Medline Plus, „Hormones“. https://medlineplus.gov/hormones.html.

[4]     S. Silbernagl, A. Despopoulos, R. Gray, und A. Rothenburger, Taschenatlas Physiologie, 8., überarbeitete und erweiterte Auflage. Stuttgart New York: Thieme, 2012.

[5]     E. Nieschlag, H. M. Behre, und S. Nieschlag, Testosterone: Action, Deficiency, Substitution. Cambridge University Press, 2012.

[6]     P. C. Heinrich, M. Müller, und L. Graeve, Hrsg., Löffler/Petrides Biochemie und Pathobiochemie. Berlin, Heidelberg: Springer Berlin Heidelberg, 2014.

[7]     M. Schwab, Encyclopedia of Cancer. Springer Science & Business Media, 2011.

[8]     Faller, Adolf; Schünke, Michael, Der Körper des Menschen - Einführung in Bau und Funktion, 17. Aufl. Thieme, 2016.

[10]   D. Dfarhud, M. Malmir, und M. Khanahmadi, „Happiness & Health: The Biological Factors- Systematic Review Article“, Iran. J. Public Health, Bd. 43, Nr. 11, S. 1468–1477, Nov. 2014.

[11]   B. Claustrat und J. Leston, „Melatonin: Physiological effects in humans“, Neurochirurgie., Bd. 61, Nr. 2–3, S. 77–84, Juni 2015, doi: 10.1016/j.neuchi.2015.03.002.

[12]   G. M. Brown, „Light, melatonin and the sleep-wake cycle.“, J. Psychiatry Neurosci., Bd. 19, Nr. 5, S. 345–353, Nov. 1994.

[13]   N. Magon und S. Kalra, „The orgasmic history of oxytocin: Love, lust, and labor“, Indian J. Endocrinol. Metab., Bd. 15, Nr. 7, S. 156, Jan. 2011, doi: 10.4103/2230-8210.84851.

[14]   R. Feldman, I. Gordon, und O. Zagoory‐Sharon, „Maternal and paternal plasma, salivary, and urinary oxytocin and parent–infant synchrony: considering stress and affiliation components of human bonding“, Dev. Sci., Bd. 14, Nr. 4, S. 752–761, 2011, doi: 10.1111/j.1467-7687.2010.01021.x.

[15]   S. Irianti, A. B. Ginandjar, S. R. Krisnadi, J. S. Effendi, D. Nataprawira, und S. Gandamihardja, „Aerobic Exercise and Its Effect on Oxytocin Level and Labor Progression“, IOP Conf. Ser. Mater. Sci. Eng., Bd. 180, S. 012177, März 2017, doi: 10.1088/1757-899X/180/1/012177.

[16]   U. Fuchs, C. Leipnitz, und T. H. Lippert, „The action of oxytocin on sperm motility. In vitro experiments with bull spermatozoa“, Clin. Exp. Obstet. Gynecol., Bd. 16, Nr. 4, S. 95–97, 1989.

[17]   G. Wilcox, „Insulin and Insulin Resistance“, Clin. Biochem. Rev., Bd. 26, Nr. 2, S. 19–39, Mai 2005.

[18]   Mayo Clinic, „Hyperglycemia in diabetes - Symptoms and causes“, Mayo Clinic, Nov. 03, 2018. https://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/hyperglycemia/symptoms-causes/syc-20373631 (zugegriffen Juni 02, 2020).